Gilles Bazelaire

Cofondateur & Directeur - KIKK

“Si les pantoufles volaient, je serais chef d’Espadrilles”

Amoureux du risque et du Mexique, Gilles donne des impulsions. Il en a à revendre. La preuve: le directeur du KIKK est aussi directeur de l’agence créative namuroise Dogstudio. Au sein de l’association, il s’occupe principalement du management et du développement stratégique. Il a une vision qu’il met volontiers au service de l’organisation qu’il a cofondée. Lorsqu’il dîne au restaurant, ce qui lui arrive assez fréquemment, il ramène parfois les petits chocolats qui accompagnent le café. Mais là, ça fait longtemps.

On peut dire qu’il a l’oeil. Expert en communication visuelle, il a le chic pour trouver l’image qui vaut 1000 mots. S’il se méfie des grandes certitudes, il sait que “celui qui dégaine le second est un homme mort.” Gilles Bazelaire est du genre coriace, surtout quand il s’agit de défendre des idées. Il admet cependant être mauvais perdant. Parfois.

 
GAETAN.gif

Gaëtan Libertiaux

Cofondateur & Directeur Artistique - KIKK

Le directeur artistique du KIKK se délecte au contact de Katerine, de chips et de philosophie. Il s’intéresse à l’univers, au langage, à la musique, à la manière dont la pensée prend corps, au rythme et à un tas d’autres choses. Pour lui, tout est d’abord et avant tout en devenir.

Instigateur d’expériences, collectives ou intimistes, Gaëtan Libertiaux est cofondateur de Superbe, studio namurois d’installations interactives. Il appréhende le monde par le biais des sensations, attentif aux émotions. Il confie d’ailleurs apprécier les sensibilités perceptibles, les brèches, les ouvertures, y compris les trous de serrure. Il dit de lui qu’il est tout le temps ailleurs, mais, au fond, il n’en est pas vraiment certain.

 
Marie.gif

Marie du Chastel

Curatrice &Coordinatrice

Marie du Chastel vit au futur présent. Non contente de se déplacer de manière peu orthodoxe sur la ligne du temps, elle a sa façon à elle de voyager dans l’espace. Capable de parcourir 5 pays en moins d’une semaine, elle court les expositions, les concerts, les vernissages, les festivals, les spectacles, etc. Insatiable, elle développe projets culturels et collaborations artistiques, en français, en anglais, du soir au matin, partout, tout le temps.

Rien n’échappe à son radar et quand c’est le cas, ce n’est pas par hasard.

Pour couronner le tout, la curatrice et coordinatrice du KIKK est dotée d’une mémoire infaillible. Les noms de lieux, de personnes ou de pratiques, elle les retient. Un avantage pour elle, mais aussi pour l’équipe à qui elle rafraîchit volontiers les esprits.

 
Francois.gif

François Chasseur

Fablab manager - Kikk & Trakk

“Plus est en toi”

François Chasseur bricole, il transforme, conçoit, construit et transmet. S’il expérimente volontiers des nouveautés, il s'échine également à trouver des solutions qu’il se garde cependant bien de fournir clé sur porte. Pédagogue, il préfère se mettre au diapason de son audience, à son écoute. Cette technique lui vaut de voir émerger au sein du Fab Lab qu’il anime de nombreux projets, des mains d’étudiants, d’enfants, ou de professionnels aguerris. 

Selon François Chasseur, “la vie se hacke”. La dernière fois par exemple, il a utilisé le moteur de la hotte de sa cuisinie pour activer le feu de son barbecue. Détourner l’usage des choses fait partie intégrante de son travail, et c’est justement la philosophie qu’il partage avec la communauté de makers dans laquelle il évolue.

 
giphy (13).gif

Caroline Monin

Chef de projets - Kikk & Trakk

Avec son carnet d’adresses long comme le bras, Caroline Monin connait toujours quelqu’un qui connait quelqu’un qui connait quelqu’un. Un coup de fil, un email et le tour est joué. Elle apaise, organise, remet de l’ordre là où l’ouragan est passé. Équilibriste, elle n’hésite pas à remettre en question, quitte à bousculer quelques habitudes bien ancrées.

Caroline Monin tente de ramener l’ensemble à la réalité. Ferme et juste, elle avance, prend les choses une à une sans se laisser démonter par ce qui pourrait surgir au détour d’une nouvelle réunion. Les solutions, elle les débusque avant de déployer son énergie à les mettre en place. Avec patience et minutie. Elle sait que “quand un arbre tombe, on l’entend; quand la forêt pousse, pas un bruit.”

 
Flora.gif

Flora Six

Chargée de communication - Kikk

"Pourquoi pas ?"

Flora Six choisit délibérément le bright side of life. Avant de se raviser, parfois. Car: rien n’est monochrome. Curieuse, elle interroge, fouine un peu, cherche avant de remettre en question. Pour elle rien n’est figé car tout est mouvement.

Amatrice d’expériences journalistiques, de Thompson à London, de Londres à Aubenas, d’Hemingway à Meltz, elle explore, tâtant du clavier, taquinant du micro, qu’il s’agisse de formats courts ou longs, pourvu que ça vive. L’humain en ligne de mire, elle se laisse guidée par le désir irrésistible d’observer le monde environnant, et de tenter d’en décrire les détails, le sel et le piquant.

 
KAT.gif

Kat Closon

Chargée de projets Kikk & Trakk

“Cum Amore”

Les yeux tournés vers les étoiles, la tête sur les épaules, les pieds au sommet de la montagne, Kat Closon n’a pas le vertige. Et pourtant, elle a le chic pour parier sur l’inconnu. Découvrir, expérimenter, se dépasser. Imaginer de nouvelles collaborations, multiplier les liens, animer un lieu sont quelques-unes de ses missions. D’une exigence rare, elle ne se dissipe pas, constante, elle se lance.

Munie d’un solide enthousiasme et d’une force intérieure brute, elle ne renonce que difficilement, son goût prononcé pour le défi prenant le dessus. Et lorsqu’elle se trouve face à un tournant, elle ne choisit pas forcément l’allée fleurie bordée de pavés.

 
giphy-tumblr.gif

Joanna Godet

Stagiaire - kikk

Joanna Godet se débrouille. Elle fait des liens, se rappelle d’avoir vu ça quelque part. Mais où? Elle cherche, et finit par trouver. Elle partage ses trouvailles, souvent online, parfois donne des noms, de lieux ou d’artistes, de plateformes ou de pratiques.

Curieuse de tout, elle part à la découverte du monde comme on ouvre une revue dans une salle d’attente : avec une facilité déconcertante. Cette fondue d’arts numériques ne connaît pas l’inconnu, car elle s’arrange toujours pour le tâter du clavier ou du pied avant d’y plonger.

 

Crédits Photo : Anne Horel