Le directeur artistique du KIKK se délecte au contact de Katerine, de chips et de philosophie. Il s’intéresse à l’univers, au langage, à la musique, à la manière dont la pensée prend corps, au rythme et à un tas d’autres choses. Pour lui, tout est d’abord et avant tout en devenir.

Instigateur d’expériences, collectives ou intimistes, Gaëtan Libertiaux est cofondateur de Superbe, studio namurois d’installations interactives. Il appréhende le monde par le biais des sensations, attentif aux émotions. Il confie d’ailleurs apprécier les sensibilités perceptibles, les brèches, les ouvertures, y compris les trous de serrure. Il dit de lui qu’il est tout le temps ailleurs, mais, au fond, il n’en est pas vraiment certain.